29 novembre 2016

Il était quatre fois Noël : le marathon de lecture !


Cela devient une tradition au chalet, nous organisons à nouveau le marathon d’hiver du challenge « Il était quatre fois Noël ». Vous n’avez pas encore votre chambre au chalet ? Pas de souci, vous pouvez encore vous joindre à nous c’est chez Samarian que ça se passe !
Cette année encore, nous ressortons les plaids et les petits biscuits pour partager ce moment tellement chaleureux qu’est le marathon lecture. Au programme : des livres, des livres, des partages et surtout beaucoup de plaisir ! 

 
Comme d’habitude, nous vous proposons trois formules de participations :
  • Formule "Jingle Bells" : du vendredi 2 à 21h au dimanche 4 à minuit. 
  • Formule "White Christmas" : le samedi 3 de 8h à 22h ou le dimanche 5 de 8h à 22h 
  • Formule "Santa Baby" : au choix, le nombre d'heures et les tranches horaires qui vous arrangent. 
Vous pouvez bien entendu combiner les formules, notre but étant surtout de lire et de profiter tous ensemble du weekend et d’en faire un moment super convivial et chaleureux. Toutes les lectures sont autorisées, la seule condition étant de devoir lire au moins un livre ayant pour thème Noël ou l’hiver, quel qu’en soit le support. 


Si vous n’avez pas le temps de vous joindre à nous, mais que vous souhaitez profiter de l’ambiance du marathon et encourager les lectrices, n’hésitez pas à passer régulièrement sur les blogs ou sur le groupe Facebook !

Vous pouvez dès aujourd'hui vous inscrire sur le blog de Samarian ou moi-même. Il suffit de laisser un petit mot dans les commentaires avec l'adresse de votre blog (pour que l'on puisse venir vous encourager – Si vous n'en avez pas, ce n'est pas grave) et les tranches horaires choisies.

Alors, vous en êtes mes libellules ?

27 novembre 2016

Comme un dimanche #1


Parce que le dimanche est jour que j'aime, j'avais envie de lui consacrer un billet, régulier. Une manière de faire un tour d'horizon de ma semaine passée, mais aussi de me concentrer sur de nouveaux objectifs pour celle à venir.

Dimanche bilan : Cette semaine a été placée sous le signe des rendez-vous. Au programme, des rendez-vous pour un gros gros projet dont je parlerai ici lorsque tout sera signé, j'ai bien trop peur d'avoir la poisse. Mais c'est un projet qui me rend heureuse et qui me fait rêver depuis de nombreuses années et que je touche enfin du doigt. J'ai hâte de pouvoir vous en parler ici !
Professionnellement, j'avance aussi, j'ai vu mon contrat renouvelé pour six mois, aux mêmes conditions qu'actuellement. Et j'aperçois aussi des possibilités de projets pour l'association que j'ai montée avec Mlle C. Là aussi, j'ai grand hâte de pouvoir poursuivre ce travail-là !

Selfie du casting ! (Image Viola Davis)
Dimanche culture : J'ai commencé cette semaine la troisième saison de "How to get away with murder", que je me gardais sous le coude pour la pause de mi-saison. J'ai dévoré les 9 épisodes en deux jours, je suis sur les dents et je ne sais pas comment je vais tenir jusqu'au 20 janvier pour avoir la suite tellement c'était intense ! Et bien sûr, j'ai écrasé ma petite larme sur l'épisode d' "Esprits Criminels" de mercredi... Je me demande bien ce que va donner cette série maintenant.
Côté films/téléfilms, j'ai regardé "La femme aux cheveux rouges" sur France 3 et j'ai bien aimé suivre cette histoire mystérieuse. 

Image : France 3
Dimanche maison : je suis un peu à la diète des achats de ce côté-là, de toutes façons, à l'heure actuelle je n'ai besoin de rien pour cet appartement. Sauf de nouvelles bibliothèques peut-être !

Dimanche humeur : j'ai enfin dit adieu au rhume qui me fatiguait pas mal ! Du coup, bonne humeur au programme, surtout en écoutant de la musique qui motive. Et puis il faut bien avouer que déjeuner entre collègues-amies, installer les décorations et les livres de Noël au boulot et profiter d'un week-end entre amies avec Mlle C., c'est toujours du bonheur !
Cerise sur le gâteau de l'humeur : recevoir un colis de ma chère Les femmes qui lisent sont dangereuses, avec le magnifique livre "Frida" dédicacé par les auteurs... Un amour cette fille !


Dimanche blog : sur le blog cette semaine, je vous ai parlé de mon séjour à Milan, et plus particulièrement de ma journée au Lac Majeur. Et j'ai profité de l'approche de Noël pour changer un peu le design du blog. J'avais envie d'épurer un peu le fond et de changer de couleurs. Du coup, j'ai aussi mis le blog aux couleurs de Noël avec un peu d'avance ! 


Dimanche... suivant : une semaine pour avancer sur ma liste de cadeaux. Je n'ai pas encore commencé mes cadeaux cette année (enfin si, j'en ai un !), il faut que je m'y mette. Une semaine aussi pour mettre l'appartement aux couleurs de Noël et terminer mon DIY prévu pour vous. Une semaine pour continuer mon beau projet et espérer qu'il se concrétise, la date butoir approchant à grands pas. Une semaine pour prendre du temps pour moi et continuer à profiter des beaux moments de la vie. 

Voilà pour ce billet "Comme un dimanche", ça vous a plu ? Et vous, votre semaine et votre dimanche ?

23 novembre 2016

Carte postale #30 : Milan 2/2


Hello mes petites libellules voyageuses !

Me voilà de retour avec la suite de notre voyage à Milan avec mon Ingrat favori. Je devais initialement vous faire trois billets, un pour chacune de nos journées sur place. Sauf que, la seconde journée a été consacrée à des musées et un peu de shopping et je n'avais pas fait de photos. Du coup, je vous embarque pour la dernière partie de ce séjour : le Lac Majeur. 

Pour nous y rendre, nous avons pris le train. Le trajet aller dure environ 1h30 et les billets ne sont pas excessivement chers (17.50€ l'aller-retour !). Pour s'y rendre en train, il faut s'arrêter à Stresa, une petite gare qui vous arrête juste à côté du lac. 


Nous n'avons pas eu de chance, il faisait un temps particulièrement vilain ce jour-là, avec de la pluie et de la brume. C'est même ce jour-là que j'ai attrapé ma vilaine angine avec laquelle je suis rentrée (et que le retour en avion avec la clim n'a pas arrangée). Bref.  
Une fois a Stresa, nous avons rejoins le bord du lac et trouvé un endroit où acheter nos billets pour prendre le bateau et visiter les îles Borromées (Isola Bella, Isola Pescadora et Isola Madre). Bon, là j'avoue, j'ai trouvé le billet un peu cher puisque c'était quand même 20€ par personne. Sans compter les billets pour les deux îles Bella et Madre (21€ par personne). Mais j'avoue, qu'au-delà de ces tarifs un peu dingues, j'ai adoré prendre le temps d'y aller, c'est une visite qui vaut le coup d'oeil !

Je vous laisse avec mes photos, des îles Madre et Bella, ayant un peu laissé mon appareil photo dans mon sac pendant la visite de Pescadori à cause de la pluie.














L'Isola Madre est la première que l'on visite. Elle est très jolie avec un beau jardin très bien entretenu et des fleurs incroyables. Et en plus, il y a des paons et autres volatiles colorés qui se promènent dans le parc, en liberté. 
Une fois la visite du parc et de la villa terminée, nous avons repris le bateau, direction l'Isola Pescadori, où nous avons décidé de nous arrêter pour manger. Alors là, on a l'embarras du choix sur les restaurants... mais attention, ce sont tous des pièges à touristes ! Mais c'est aussi la seule île habitée à l'année et ça donne son charme au lieu, même si j'avoue ne pas avoir pris le temps de faire des photos à cause du temps. 
Après le repas et une visite un peu éclair de l'île, nous voilà à nouveau sur notre bateau, direction l'île Bella, qui porte bien son nom avec son jardin absolument sublime et sa superbe villa. C'est probablement l'île qui m'a le plus plu, son jardin était dingue et malgré la brume et la pluie, je suis plutôt contente de mes photos. 

Voilà, pour cette visite express de Milan. C'est une visite que j'ai beaucoup aimé, un séjour super agréable et j'y retournerai volontiers pour approfondir mes découvertes de la ville en elle-même, mais aussi des autres Lacs !

Et vous mes libellules ? Vous connaissez les Grands Lacs ? Vous avez aimé cette visite ?

18 novembre 2016

Fall Book Tag : le tag de l'automne


Hello mes jolies libellules d'automne !

Voilà quelques jours, ma copine Les femmes qui lisent sont dangereuses a répondu à un tag et a gentiment proposé que j'y réponde. Il y a un petit moment que je ne m'étais pas amusée à répondre à ce genre d'exercices, alors me voilà avec celui-ci.

Ici on parle de livres et d'automne : parfait pour la saison donc. Enfin presque parce que moi je suis déjà sur Noël, avec une création en cours pour vous et un cadeau à télécharger bientôt, toujours sur Noël... Mais bref.

Crunching leaves : the world is full of color - choose a book that had reds/oranges/yellows on the cover. (Feuilles qui craquent : le monde est rempli de couleurs - Choisis un livre qui a du rouge/orange/jaune sur sa couverture).
Eh bien je dirai mon dernier achat en date, le troisième tome de la série "Les enquêtes d'Enola Holmes", qui est dans de jolis tons de rouges orangés et qui s'accorde bien avec la saison. 


Cosy sweater - It's finally cold enough to don warm cosy clothing : what book gives you the warm fuzzies ? (Pull douillet - Il fait enfin assez froid pour enfiler des vêtements chauds et douillets : quel livre te réchauffes le coeur?)
Mon livre doudou c'est "Quatre Sœurs" (la version intégrale) de Malika Ferdjoukh, que j'ai lu l'année dernière et que j'avais adoré. À chaque fois que j'y pense, je me sens comme dans un cocon, j'ai envie de rejoindre la Vill'Hervé, de m'installer dans l'une des chambres et de profiter des sœurs Verdelaine le temps d'une soirée... Et en plus, la version BD illustrée par Cati Baur apporte aussi beaucoup à l'effet "doudou" de la saga !
Cool crisp air : what's the coolest character you'd want to trade places with ? (Air frais et piquant : Avec quel personnage voudrais-tu échanger ta place ?)
Je crois que si je pouvais, je serais Cerise, l'héroïne de Joris Chamblain et Aurélie Neyret. J'adore ce personnage, je la trouve touchante, elle a une belle histoire et j'avoue, je donnerai tout pour revenir à cet âge de la vie, avec pour seules préoccupations les copines, l'école et les enquêtes amusantes. Pas vous ?


Hot apple cider : What under hyped book do you want to see become the next biggest, hottest thing ? (Cidre chaud : quel livre pas assez reconnu voudrais-tu voir devenir la prochaine lecture dont tout le monde parle ?)
C'est une série connue, je vous l'accorde, mais je trouve qu'on n'en entend pas assez parler alors que ce sont trois romans qui valent de l'or, je vous le dit. Les personnages sont hyper réalistes, hyper attachants, le style est génial, le sujet plus que d'actualité (malheureusement). Bref, il faut lire Les Autodafeurs de Marine Carteron ! 

Coat, scarves and mittens - The weather has turned cold and it's time to cover up. What's the most embarrassing book cover you own that you like to keep hidden in public ? (Manteau, écharpes et gants - Le temps est devenu froid et il est temps de se couvrir. Quelle est la couverture de livre la plus embarrassante que vous possédez et que vous préférez cacher ?)
Hum. J'ai beau chercher et réfléchir, je n'ai aucun livre dont la couverture me fait honte en fait ! Ou bien j'ai pu le revendre ? Mais je n'ai pas souvenir d'avoir un livre dont la couverture me fasse honte. Sûrement parce que je n'achète quasiment que des livres dont la couverture me plaît (oui, je sais c'est bizarre).

Pumpkin spice : what's you favorite fall time comfort food ? (Potiron épicé : quelle nourriture vous réconforte en automne ?)
Un chocolat chaud. Forcément. Le mieux c'est avec du chocolat en tablette et du lait entier, mais ma foi même juste du cacao dans du lait demi-écrémé fait l'affaire.  


Warm, cosy bonfire : spread the cosy warmth - Who do you tag ? (Chaud et douillet feu de joie : propage la chaleur douillette - Qui taggue-tu ?)
J'ai envie de partager ce tag avec Blabbermouth, Ladybird et Samarian. Et si vous avez envie de le reprendre, n'hésitez pas !

13 novembre 2016

Faramidable anniversaire #3 : Matilda



Coucou mes libellules !

Je vous retrouve aujourd'hui pour notre troisième rendez-vous du Faramidable Anniversaire de Roald Dahl. Au programme cette fois-ci : Matilda. Autrement intitulé "Mon-livre-favori-d'entre-tous-et-qui-m'a-donné-le-goût-de-lire-quand-j'étais-petite". Car oui, j'ai découvert Matilda lorsque j'étais au CM1 et j'avais même fait un exposé sur l'auteur pour lequel j'avais récolé un A. Rien que ça !

À l'âge de cinq ans, Matilda sait lire et a dévoré tous les classiques de la littérature. Pourtant, son existence est loin d'être facile, entre une mère indifférente, abrutie par la télévision et un père d'une franche malhonnêteté. Sans oublier Mlle Legourdin, la directrice de l'école, personnage redoutable qui voue à tous les enfants une haine implacable. Sous la plume acerbe et tendre de Roald Dahl, les événements se précipitent, étranges, terribles, hilarants. Une vision décapante du monde des adultes !

Comme vous avez du le comprendre dès le début de ce billet, Matilda est mon livre préféré de Roald Dahl. Je suppose que je suis loin d'être la seule car qui pourrait ne pas s'attacher à cette petite fille qui lit depuis sa plus tendre enfance, adorable fillette tombée dans une famille de fous ?

Lorsque j'étais enfant, je souhaitais de tout mon coeur être Matilda et posséder les mêmes pouvoirs qu'elle. Même si, je l'avoue, je n'ai pas grandi dans une famille de fous et mes enseignants étaient loin d'être comme Mlle Legourdin ! D'ailleurs, ma maîtresse à moi me faisait beaucoup penser à Mlle Candy : tout en gentillesse avec moi. À cette époque-là, j'étais très douée à l'école (les fractions et les calculs n'avaient pas encore détruit ma vie) (non je n'en fais pas trop) et très sage, du coup c'était assez facile pour moi de m'attirer les bonnes grâces de la maîtresse (sans pour autant devenir la chouchou que tous les autres élèves détestent je vous rassure !). 

Mais assez parlé de mes souvenirs. En termes de lecture, l'histoire est dans la veine de toutes celles de Roald Dahl, un concentré de petits détails et de piques lancées aux adultes qui en font tout le charme. On retrouve encore une fois les punitions infligées aux enfants, qui sont plutôt dures : tirer les oreilles, lancer de javelot avec les tresses... Certaines sont vraiment dures à lire mais Roald Dahl maîtrise tellement l'humour que les situations en deviennent cocasses. 
Si Matilda, une enfant, est au centre de l'histoire, c'est bel et bien l'adulte qui est visé par les critiques de l'auteur : mensonge, trafic, punitions, moqueries... Les adultes ne sont pas vraiment dans les bonnes grâces de l'auteur !


La fin de l'histoire est farfelue, mais digne du roman finalement, car il serait difficile de voir les choses autrement. Mais pour celles et ceux qui ne l'auraient pas lu, je ne vous en dévoile pas plus... 

J'imagine que vous n'êtes pas sans savoir que le livre a été magistralement (à mes yeux) adapté au cinéma par Danny DeVito en 1996, avec Mara Wilson dans le rôle de Matilda. Pour moi ce film est vraiment très réussi et très bien interprété, il rend aussi bien compte de la cruauté et de l'imbécilité des adultes que de l'humour de l'auteur.


L'actrice a bien grandi !

Et enfin, il existe aussi une comédie musicale, mais là je vous avoue que je ne sais pas ce qu'elle vaut, ne l'ayant pas vue. En voici la bande-annonce. 


Mlle Legourdin, hyper réaliste... et hyper flippante !

Voilà mes libellules pour ce billet ! On se retrouve très vite pour de la nouveauté...

7 novembre 2016

Carte postale #29 : Milan 1/2


Bonjour mes jolies libellules voyageuses 

En attendant de vous proposer les premiers DIY pour Noël (oui, il faut que les réalise pour vous les présenter bien entendu...), je vous embarque pour un petit détour à Milan en Italie. J'ai eu la chance d'y aller au début du mois d'octobre avec mon Ingrat favori (le meilleur ami qui existe au monde) alors voici pour vous une petite carte postale de ce séjour !

Nous avons commencé par faire un tour par le célèbre "Duomo", qui était vraiment superbe. Moins impressionnant que celui de Florence pour moi, mais très beau tout de même. Pour y grimper tranquillement, nous avons choisi de faire la visite de bon matin. Et nous avons bien fait car en repassant à côté pendant l'après-midi, il y avait une file d'attente monstrueuse, même en octobre ! 






Lorsque l'on fait face au majestueux Duomo et que l'on tourne la tête sur la gauche, on découvre une grande arche blanche : l'une des entrées de la Galleria Vittorio Emmanuele II. Cette galerie regorge de boutiques de luxe toutes plus brillantes les unes que les autres mais surtout, c'est une véritable œuvre d'art ! Quand vous êtes dedans, levez le nez pour admirer les vitraux qui sont très impressionnants, particulièrement sous le dôme.




Nous avons aussi déambulé dans les rues pour découvrir La Scala, le célèbre théâtre de Milan. Mais l'extérieur n'avait rien de vraiment exceptionnel alors je n'ai pas fait de photos. D'ailleurs, je n'ai pas fait tellement de photos de mes visites de musées, mais nous avons beaucoup écumé les musés !
J'ai tout de même quelques images du Château Sforza, qui est vraiment très majestueux et très bien restauré et conservé. 
 




Voilà mes libellules pour cette première partie de ce séjour Milanais. Cette fois-ci, point d'hôtel pour nous ! Nous avons choisir de séjourner en appartement : pour le même prix (un poil mois cher même), nous avons opté pour la possibilité de cuisiner "chez nous", histoire de profiter sans trop dépenser. C'était vraiment le bon plan, un excellent choix que je pense réitérer pour les prochains séjours, entre amis ou en couple !

Et vous mes libellules, Milan vous connaissez ? Vous avez envie d'y aller ? Et les appartements en vacances, ça vous tente ?